Weekly Links (3) – Les serious Games

GameStorming

Source : Flickr de BusinessModelsInc

 

On les appelle Serious Games, Smart Games, Engaging Games ou ateliers ludinovants. Ils sont employés dans le monde professionnels :

  • Ils s’adressent à tous quelque soit le niveau hiérarchique,
  • Ils sont engageants et participatifs: ils ne mettent personne sur la touche
  • Ils apportent parfois de la surprise et permettent de faire émerger la compréhension en métaphorisant des problématiques et par le biais d’objets simples
  • Ils sont souvent manuels et stimulent le corps comme l’esprit
  • L’important est de participer, et d’apprendre, ils ne sont pas là pour gagner ou pour la compétition… (ils sont presque là pour apprendre comment on se plante sans dégât)
  • Ils sont simples et accessibles, et ne nécessitent pas de compétences avancées pour les pratiquer
  • Ils sont adaptés aux situations et existent sous de très nombreuses formes

 

Les liens utiles

51ZvqtqpLDL._SX258_BO1,204,203,200_[1]

Quelques exemples :

Le PREMORTEM : Ou comment imaginer, comme un cluedo inversé, toutes les situations qui pourraient permettre à un projet de se planter.
Pour chaque scénario on note les éléments déclencheurs, et une fois le projet lancé, on suit ces éléments de près comme des risques, et on fait tout pour les empêcher.
La technique du pre-mortem

L’ILE AU TRESOR, une alternative au speed boat (pour introduire la notion de financement)
L’île au trésor

pic1437650[1]

Un petit ICEBREAKER pour démarrer une formation, faire un tour de table, se présenter.
pick pictures
Pour cela il existe un jeu génial pour tous les ages et utiles non seulement comme icebreaker mais aussi en retrospectives Le jeu DIXIT

Si vous avez d’autres exemples, ou d’autres jeux que vous souhaitez mettre en avant : vous pouvez le faire dans les commentaires.

Laisser un commentaire